Ambassadeurs

Ambassadeurs
  • 1
  • Sébastien Lapierre

    Le 9 janvier 2017, après 42 jours et 5 heures d'expédition, Sébastien est devenu le premier Canadien à rejoindre le pôle sud en ski, en solitaire et en totale autonomie. Alors que plus de 5000 personnes ont atteint le sommet de l'Everest et qu'environ 550 personnes ont voyagé dans l'espace, seulement une vingtaine d'humains ont réussi cet exploit! Le défi était de taille...

  • Fanny Giradin

    C’est à l’âge de 8 ans que Fanny met les pieds, pour la première fois, sur une planche à neige. Ça fait déjà 14 ans que Fanny à attrapée la piqûre du Snowboard. Cette piqûre s’est transformée en réelle passion qui l’a menée vers le Snowboard Cross. Inspiré par les JO de Sotchi, Fanny a voulu essayer ce sport et elle s’est inscrite à une compétition au Mont- Habitant. Elle a toujours su qu’elle était faite pour le monde de la compétition. Ce qui l’a poussé à persévérer et à s’engager sérieusement dans ce sport. Dès la première année en 2014, Fanny a été sélectionnée sur l’Équipe du Québec au niveau ‘’Espoir’’. L’année suivante, elle a donné son maximum pour atteindre le niveau ‘’Relève’’ de l’Équipe du Québec. En 2016, elle a été nommée athlète de l’année et maintenant, étant une athlète ‘’Relève’’ sur l’équipe du Québec, elle souhaite atteindre les plus hauts sommets de son sport.

  • 1
  • 2
  • Sébastien Hamel

    Sébastien a commencé à faire de la planche à neige à l’âge de 6 ans. Inspiré par les Jeux Olympiques de 2010, il a voulu essayer le Snowboard Cross! Alors, ses parents lui ont trouvé une compétition et il a remporté une première médaille d’or. Il en est à sa 8ième saison de compétition et il est membre de l’Équipe du Québec niveau Élite. Présentement, il évolue dans un programme Sports Études au CÉGEP qui lui permet d’avoir un horaire flexible afin de s’entraîner et de voyager pour ses compétitions durant l’hiver. À moyen terme, son objectif SBX est de se qualifier pour représenter le Québec aux Jeux du Canada de 2019. Ses objectifs sportifs à plus long terme seraient de prendre part aux Jeux Olympiques d’hiver et d’être invité aux X-Games!

  • Martin Massicotte

    C’est à 8 ans que Martin entre en contact avec le traîneau à chiens en attelant son gros St-Bernard. Quelques années plus tard, il croise une véritable équipe de traîneau à chiens husky et c’est là que le désir d’avoir des chiens de traîneau naît. À l’adolescence, il achètera ses premiers chiens et fera des courses de sprints. C’est en 1995 qu’il fait son entrée dans la cour des grands en passant de courses de 60 milles à une course de 400 milles au Labrador. En 1998, il remporte sa première course de 250 milles. Après quelques succès dans l’est de l’Amérique du Nord, il relève un défi ultime la course la plus difficile au monde, le Yukon Quest en 2003. Il termine en 6e position, remporte le prix de « Rooky of the year ». En 2019, il projète de courir la fameuse course Iditarod en Alaska, 1000 milles.

  • 2